L’appel du G 1000 Français : rénover la démocratie 

La France est en panne de vision.  Sans vision, pas de projet de société. 
Sans projet, pas de mobilisation citoyenne.
 
Jean Paul Delevoye
Président du Conseil Economique Social et Environnemental.

Aujourd'hui, le jeu démocratique est dans une impasse, il pousse les politiques à des promesses impossibles à tenir. Les échecs qui en découlent conduisent à des votes sanctions qui augmentent la fracture entre les citoyens et leurs élus. Rarement le déqamour entre les Français et les institutions n'avait atteint de tels sommets. Près de 7 français sur 10 ont le sentiment que la démocratie fonctionne mal, que les hommes politiques sont corrompus, que les médias ne retranscrivent pas la réalité (étude IPSOS 2014 ).

L’ étude Viavoice (Avril 2014) pour l’Observatoire de la Démocratie en France s’est intéressée de son coté aux solutions envisagées par les Français pour rénover notre démocratie. Une mutation qui ne pourra se faire sans l’implication des citoyens eux mêmes dans le processus constituant. Plus de 80 % des sondés ont souhaité que l’action publique soit sous le contrôle des citoyens et ont évoqué notamment le principe d’une « assemblée citoyenne » pour le faire. Les Français souhaitent au delà du droit de vote avoir le droit à la parole. 

Si

Le moyen de satisfaire ce besoin est simple. Il nous suffit de nous réunir pour repenser les règles du jeu démocratique en fonction des enjeux à moyen et long terme.  Offrons nous un espace de délibération entre personne ayant des âges, des opinions; des regards et des histoires différentes. Un espace de débats apaisés, documentés, objectifs où nous pourrons cocréer avec et non pas contre autrui, un espace où nous pourrons retrouver notre puissance individuelle et collective pour refonder nos mécanismes de représentation sociales et politiques.

 

D'où l'appel que lance un groupe de citoyens de divers horizons, engagés dans la réflexion et l'action. Notre proposition : une assemblée de 1000 citoyens tirés au sort pour initier un projet de société et délibérer sur les "règles du jeu démocratique" que nous voulons pour nous et les générations futures.

Heureusement, la démocratie est un organisme vivant. Différents pays occidentaux (USA, Canada, Australie, Belgique, Australie, Hollande, Irlande, Islande, etc.) ont expérimenté récemment des formes de démocratie délibérative. Dans une démocratie délibérative, les citoyens sont invités à prendre activement part aux délibérations portant sur l’avenir de leur société.

Cette pratique délibérative et de tirage au sort n’est que très peu utilisée en France en dehors des jurys d’assises et de quelques conférences de citoyens. Nous nous sommes habitués à une pratique démocratique minimaliste et paresseuse. L’élection toujours décevante, le référendum simpliste où nous devons voter oui ou non. Est-ce là « le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple » inscrit en toutes lettres dans notre constitution comme le principe même de notre république.

La démocratie délibérative est plus exigeante, et plus efficace. Les citoyens sont informés sur les sujets par les experts de leur choix, ils doivent ensuite s’écouter, se parler, délibérer et seulement alors voter pour faire émerger ce que l’intelligence collective permet, lorsqu’elle est conduite par des facilitateurs compétents. Le débat est le cœur battant de la démocratie. Lorsque les citoyens le font dans un cadre exigeant, ils réussissent presque toujours à concilier l’intérêt de chacun avec l’intérêt général. Les voix citoyennes enrichissent les décisions.

La démocratie délibérative pourrait bien être l’un des chaînons manquants pour faire émerger un projet de société à même de réconcilier les citoyens, leurs représentants et les médias.  

 

Après des mois de recherches, les signataires de cet appel ont imaginé un modèle concret qui peut donner une nouvelle impulsion pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouve notre pays.

Après des mois de rechervhe, les signataires de cet appel ont immaginé un modèle concret qui peut donner une impulsion pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouve notre pays.

L’assemblée du G 1000 : une innovation démocratique


Début 2015, à Paris au C.E.S.E. ( Conseil Economique, Social et Environnemental) et aussi à Lyon, Bordeaux, Lille, Toulouse et Marseille, nous proposons de réunir 1000 citoyens tirés au sort pour tracer les grandes lignes d’une nouvelle « Constitution du jeu démocratique ».

Une Constitution pensée comme un ensemble cohérent de règles de jeu qui redonneront aux citoyens le pouvoir d’agir et la maîtrise sur leur vie.

Des règles qui concerneront tous les pouvoirs : politique, économique et médiatique.  

Les citoyens en sont-ils capables ? Toutes les expériences internationales ont prouvé que des citoyens avec les opinions les plus divergentes étaient prêts à chercher des solutions constructives à des problèmes complexes et qu'ils en avaient la capacité.

Le recours au tirage au sort pour les jurys d’assises conduit des citoyens ordinaires à statuer sur le sort d’un homme, ces mêmes citoyens sont donc en mesure de se faire une opinion nuancée et mûrement réfléchie sur certains aspects cruciaux de l’avenir d’une société.

Une mobilisation citoyenne

Le G 1000 Français est aussi une grande opération médiatisée. Chaque d’entre nous pourra exprimer ses indignations, ses difficultés ou ses attentes de rencontres, de convivialité, de créativité, de coopération. Un évènement national télévisé dans lequel chaque citoyen pourra inscrire sa propre histoire au service d’un mieux-être pour la société.

Chaque acteur sera écouté, entendu, reconnu, chaque étape sera célébrée.

Comment participer ?
Si vous voulez participer à cette aventure en y consacrant du temps, des ressources, des savoir faire, faites-le nous savoir.

➢ Pour que cette assemblée citoyenne reste indépendante des pouvoirs institués, nous ferons appel au crowdfunding. Votre participation est la bienvenue.

➢ Pour les animateurs et les joueurs de tao, nous avons crée un cursus Tao citoyen à même de leur donner les savoir-faire adéquats. Le coût de cette formation sera en participation consciente.

D’une façon ou d’une autre, avec ce que chacun est et peut, nous allons agir ensemble.

Si cet appel allume quelque chose en vous, soyez les bienvenus.
Que notre volonté soit fête !